Portraitiste de France 2019

Le Portraitiste de France, un peu d'histoire...
Créé en 1994 par Jeanine Trevis, Bernard Audry et Luc Pouget, le "Portraitiste de France" a pour but premier de permettre aux  photographes professionnels Français de mesurer la qualité de leur travail.
Ce n'est donc pas un simple concours, mais une véritable qualification et un gage de qualité pour les clients. 

Tous les deux ans, plusieurs centaines de photographes professionnels soumettent leur dossier à un jury composé de photographes reconnus.

Un dossier de "Portraitiste de France" est composé de 12 photos dont les thèmes proposés changent régulièrement.
Le choix des photos est imposé par des thèmes précis et le dossier de chaque photographe professionnel est jugé selon des critères très précis : Impact, Lumière, Composition, Cadrage, Présentation. L'ensemble de ces critères donne au dossier du Photographe une note sur 20. S'il obtient une note supérieure à 10, son dossier est reçu et il obtient le titre de "Portraitiste de France". Un classement est fait à chaque session, selon la note obtenue, et permet de distinguer des Portraitiste de France Honneur, Excellence et évidemment, le Major de la promotion. 

Tine Borms-Guéneau, Portraitiste de France 2019

Sur cette image, vous me trouverez peut-être, bien entourée par mes amis de la FFPMI (Fédération Française de la Photographie et des Métiers de l'Image). Elle a été prise à Nancy, ou avait lieu, dans le cadre somptueux de la Mairie de Nancy, la remise de prix des Portraitistes de France 2019.

Et si je suis sur cette photo de groupe, vous vous en doutez, c'est que je fais parti des lauréats. C'est la troisième fois consécutive que j'obtiens ce diplôme, en progressant à chaque fois. Le titre de Portraitiste de France est valable 4 ans, ce qui veut dire que mon titre de 2017 était encore valable pendant deux ans. Alors pourquoi vouloir participer à nouveau?

Je crois qu'en deux ans, on peut suffisamment progresser pour vouloir se mesurer à nouveau à un Jury professionnel. Celui-ci était majoritairement composé de Meilleurs Ouvriers de France en photographie pour cette édition 2019. Autant dire que leur jugement a de la valeur à mes yeux... Toutefois, je ne souhaitais pas présenter un dossier qui ressemblerait aux autres dossiers ou qui me rappellerait trop mes dossiers des éditions précédentes.

Alors je me suis crée une contrainte complémentaire: rapprocher mes deux "mondes": celui des portraits "traditionnels" et celui du portrait intime, que j'explore avec Parfaitement Imparfait Boudoir.

S'en sont suivis quelques semaines intenses de travail pour trouver les poses, les inspirations et faire de sorte que le dossier prenne vie dans mon esprit, afin de pouvoir travailler vite une fois en situation!
Il fallait aussi gérer la logistique: commander les fleurs pour les mariées, libérer et installer le studio pour les prises de vue, tout en continuant à travailler pour les clients, faire la post-production des images... Il a fallu du courage pour terminer le dossier dans les temps!

Il fallait  présenter un dossier de 12 images comprenant :

1 femme enceinte (seule ou accompagnée de son compagnon ou sa compagne) ;

1 enfant de moins de 5 ans ;

1 portrait d’une personne de plus de 60 ans ;

1 groupe d’au moins 3 personnes ;

4 portraits libres studio ou extérieur ;

2 photos de couples ou de mariés studio ou extérieur ;

2 photos de couples ou de mariés extérieur.

Chaque image est jugée individuellement, puis le dossier est jugé pour son homogénéité. J'ai donc choisi de préparer la distinction dans un format carré, en alternant une photo fond blanc avec une photo fond noir à chaque fois pour le travail en studio. Pour les mariés en extérieur, c'est les sous-bois ensoleillés d'Aix-en-Provence et les bords d'Allier qui ont servis d'écrin à mes couples courageux.

Car la contrainte que je m'étais imposée était exigeante! J'avais décidé de présenter un dossier intégralement composé de photos de nu, tout en sachant que je me lançais dans un projet difficile, compte tenu du temps qui me restait pour finaliser le dossier... En plus... je risquais le hors sujet...
 

 

Avant de vous faire découvrir le dossier envoyé au Jury, je tiens à remercier quelques personnes plus particulièrement:
- Pour le soutien logistique et moral: François, Thibault & Sébastien. Sans vous, je n'y serais pas arrivée... Merci! Merci aussi aux quelques personnes à qui j'ai pu montrer le dossier en cours de construction. Votre présence à mes côtés est grandement appréciée.
- Pour le maquillage: Carine. Tu sais détendre et sublimer les modèles. Merci!
- Pour m'avoir suivi dans cette aventure: Aurélie & Thomas, Bastien, Patrick, Kawkab, Steffi & Maud, Armelle, Sandrine, Tiffanie, Dolorès, Wendy & Jérémy, Maud & Yvan, Anna & Nathanaël, Jessica & Fabien, Gaëlle & Jordi, Ophélie & Aymeric. Vous êtes des dingues, je vous adore! Merci de vous être prêtés au jeu... Désolée de vous avoir fait souffrir, mais... ça en valait la peine!

Allez, place au dossier, qui m'a permis de me classer 18ième sur près de 200 candidats et qui me permet pour la seconde année consécutive d'obtenir le titre de European Photographer.

C'est aussi le premier dossier dans l'histoire du Portraitiste de France à être entièrement composé de nus... c'était donc plutôt... culotté!

P.S. Je souhaiterais continuer cette série. Si jamais vous avez envie de poser pour moi afin de poursuivre cette série de portraits, je vous invite à me contacter par le formulaire de contact. Après tout, la vie ne s'arrête pas au Portraitiste de France...

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Dalaudiere Patrick (jeudi, 09 mai 2019 22:15)

    Bonsoir l’expérience fut enrichissante et pourquoi pas refaire d’autres prises de vues. Bonne soirée