Jeudi 26 mars 2020 - Journal Photo

Aujourd'hui, ce n'est pas le réveil qui nous a réveillé, mais Bastien, qui arrivait en criant "Levez-vous, levez-vous, les cours ont commencé!"

Quelques instants plus tard, je l'ai retrouvé ainsi... Sa dent bougeait beaucoup et nous savions que ce serait pour aujourd'hui !
Alors il a fallu manger de la soupe, pour préserver sa précieuse dent, ce qui a donné lieu à une magnifique moustache et un grand sourire !

Notre sortie de hier nous avait fait tellement de bien que j'ai décidé d'écouter le conseil de Madeleine et de faire quelque chose que je n'avais plus fait depuis... heu... longtemps ! J'ai longtemps hésité à sortir pour aller courir, car oui, même si j'ai couru par le passé, je n'aime pas particulièrement ça et je suis du principe qu'il vaut mieux rester chez soi, question de respect et de sécurité... Mais voilà, normalement, nous allons à la piscine une fois par semaine pour nager et le fait de ne pas être très active commence à me peser.

J'ai donc sorti mes affaires de running vieilles de 10 ans pour courir pendant que Bastien faisait son tour à vélo.

Devoirs avec maman...
Devoirs avec maman...

Après notre retour au bout de notre heure de permission et une bonne douche, nous avons sorti les jeux de société !

Et comme courir décrasse quelque peu les poumons, Bastien a insisté pour que je prenne ma température ! Evidemment, tout allait bien.

Et pendant que François et moi passions en cuisine pour faire des cookies (il ne faut pas se laisser abattre, moi j'dis), Bastien triturait cette dent... avec pour résultat évident la chute de la-dite dent et un appel d'urgence aux grand-parents, très amis avec la Petite Souris!

Le confinement est aussi l'occasion d'apprendre de nouvelles choses et de prendre de nouvelles responsabilités. Bastien fait au moins une fois par jour la vaisselle, débarrasse volontiers la table et aide au ménage.

Alors, pour une journée comme aujourd'hui, nous gardons quelques surprises en stock pour pouvoir marquer le coup et ce soir il a reçu de la part de ses grand-parents cette crèche de Noël, ramenée de Jordanie par Paulette (une amie de la famille) qui lui faisait tant envie.

Parce que oui, même au mois de mars, Bastien reste... un vrai enfant de Noël (même si ce n'est pas tout le temps un enfant de cœur) !

Écrire commentaire

Commentaires: 0