Mer...credi 25 mars 2020 - Journal Photo

Tout a commencé avec une chaussette avec un trou, un verre de jus d'orange renversé et un trop plein d'émotions et de frustrations.

Nous avons lutté toute la journée et pourtant, nous avons tous craqués de nombreuses fois...

Le verre de jus d'orange était le dernier de la brique et la perte d'un tel trésor a mis notre p'ti bonhomme dans une telle tristesse et une telle colère envers lui-même qu'il était difficile de le raisonner. Il est très rapidement parti se réfugier dans sa cabane...
Cette cabane est le fruit d'un heureux hasard: il y a environ un mois, j'ai suggéré à François l'achat d'un petit congélateur et son carton a tout de suite trouvé preneur ! Un signe de sens interdit décore (entre autres) la porte et c'est la planque de notre Bastien quand il a besoin d'être dans son espace à lui... Seul le coup de fil de ses grand-parents a réussi à l'en sortir, ainsi que la promesse de papa de racheter du jus d'orange aujourd'hui même.

Pendant que papa part travailler et passe aux courses en revenant, on se colle aux devoirs (colle qui durera presque toute la journée, tellement Bastien se traîne!). On essaie de se remonter le moral avec l'appel de ma maman et ma soeur via la tablette, mais seuls nos bonhommes dessinés sur les doigts sont réellement souriants...

Papa a apporté quelques courses à Papi et Mami, qui ont profité de l'occasion pour gâter leur petit chéri! Papa ayant eu la même idée, nous voilà équipé en petits œufs en chocolat pour au moins... 10 jours !
Il a donc fallu téléphoner à Papi et Mami pour les remercier... On a eu aussi Jojo au téléphone dans la matinée et Mami nous apprend que le fermier d'à côté de chez Jojo (qui fait les si bons fromages de chèvre) est contraint de jeter son lait, faute de clients. Cela me rappelle évidemment des souvenirs d'enfance, quand mon papa, revenant du marché, était obligé de jeter les fromages invendus.
On reprend les devoirs après le déjeuner et ça n'en finit pas... Je craque à mon tour, incapable de retenir les larmes.

François décide qu'il est grand temps que nous sortions, pour notre bien-être et notre santé mentale. Pendant que Bastien s'envole à vélo, je rêve de pouvoir m'envoler sur un cheval magique, symbole de la liberté.

A notre retour, Mimine nous attend dans la cage d'escalier et on retrouve les copains photographes disponibles de la FFPMI Auvergne sur notre Skypéro. Leur parler nous fait beaucoup de bien, voir leurs visages encore plus !
On finit notre conversation vers 20h00, l'heure de prendre des nouvelles de nos voisins depuis le balcon. Personne ne manque à l'appel et tout le monde va bien. Tous s'attendent à ce que le Président nous annonce un prolongement du confinement, mais il n'en est rien... Alors on retourne sur la tablette pour bosser quelques maths, Bastien dans sa position favorite pour réfléchir...
Ensuite, c'est l'heure du coucher et surtout, c'est au tour de François lire l'histoire de Charlie et le grand ascenseur de verre !

C'est ainsi que notre journée se termine... en vrai mer...credi !
Malgré nos tentatives pour garder (ou plutôt retrouver) le moral, on a hâte que cette journée soit terminée, pour en commencer une nouvelle demain, du bon pied !