Please meet Ray !

Je suis heureuse et fière de vous présenter l'une des personnes qui s'est mis au service de nos mariés ces derniers mois et qui a merveilleusement complété l'équipe. Il s'appelle Ray Arzaga.

Dans notre chaîne de travail, il occupe une place très importante. Après la prise de vue et le tri des images d'un mariage, c'est en effet lui qui va prendre le relais pour faire le développement des images. Jusqu'à l'année dernière, je m'occupais d’étalonner les couleurs et expositions moi-même. Mais je ne suis pas aussi douée que Ray, qui fait ce travail bien mieux et bien plus vite que moi ! 
Le résultat: tout le monde est heureux: nos clients, qui ont leurs images plus vite, François et Coralie (parce que je suis bien moins stressée et pénible) et Ray, qui a un travail qui lui plaît !


Voici son interview !

Bonjour Ray, peux-tu te présenter en quelques mots?
Je suis Ray! J’ai présentement 28 ans. J’étudie à Montréal en photo. Avant mon emploi actuel j’ai travaillé pour Nintendo et Apple. J’utilise Canon et Fujifilm. J’aime le café. Je travaille à The Image Salon en tant qu’éditeur. The Image Salon a été fondé par Davina et Daniel, deux photographes primés et spécialisés en photo de mariage, alors la plupart de nos clients nous envoient des albums de mariage. Nous sommes assignés des clients et nous nous arrangeons pour reproduire leur style visuel.

 

Qu'aimes-tu dans la collaboration avec Phot'Osmose ?

L’équipe m’envoie toujours une grande variété de photos. Chaque membre a un style de photo particulier et ça permet de couvrir plusieurs points de vue dans un mariage. La plupart des mariages n’ont qu’un seul point de vue, alors ça ajoute de la personnalité au albums. Synchroniser le style visuel n’est pas toujours facile mais Phot’Osmose me donne toujours un bon défi! 

 

J’adore passer à travers les albums avant mon travail. Chaque lieu de prise de vue me montre un peu plus de la France. Nous avons des édifices et des églises plus modernes en Amérique du Nord et voir l’architecture française me fascine parce que tout est plus âgé. 

 

Le décalage horaire pourrait être considéré comme un problème mais je trouve ça extraordinaire de travailler avec des photographes d’ailleurs. 

 

Mais ce que j’aime vraiment, c’est de pouvoir réduire la quantité de travail pour l’équipe. Je comprend combien de temps la post-production peut prendre, et heureusement, j’en ai beaucoup. 

En résumé, Phot’Osmose dort pendant que je travaille. :P

Peux-tu nous confier trois choses que peu de gens savent sur toi ?

1) Je déteste les chenilles (vraiment! Des vers poilus… Beurk….)

2) Je peux faire un salto arrière (nombre de salto manqués: zéro)

3) Je mange du gruau avec du thon… Quoi?

Merci Ray ! 

P.S. Moi aussi, j'ai cherché ce qu'était du gruau...